Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SincéritéS

Discours historique et géopolitique que François Hollande ne prononça pas en Normandie lors du 70ème anniversaire du Débarquement

11 Juin 2014 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Géostratégie

Mesdames, Messieurs,

Le 6 juin 1944, il y a 70 ans, une armada anglo-américaine débarqua en Normandie pour combattre les armées nazies occupant l'Europe de l'Ouest.

Ce faisant, elle ouvrit un front occidental destiné à soulager le front de l'Est défendu par les Soviétiques.

Les Nazis se trouvèrent donc pris en tenailles entre les alliés occidentaux, d'une part, et l'URSS, d'autre part.

À noter que l'URSS se trouvait être également un ennemi idéologique des alliés occidentaux depuis la Révolution de 1917.

Toujours est-il que moins d'un an après le Débarquement, l'Allemagne nazie capitulait le 8 mai 1945 et se trouvait intégralement occupée par les USA, le Royaume-Uni, la France, d'une part, et l'URSS, d'autre part, qui, elle, s'empressa de « soviétiser » les pays de l'Est qu'elle avait « libérés » du joug nazi.

Cette opposition idéologique apparut au grand jour, en 1948, à l'occasion du Blocus de Berlin provoqué par les Soviétiques et qui dura près d'un an. Ce fut le début de la Guerre Froide qui se confirma en 1961 par l'érection du Mur de Berlin et celle du Rideau de Fer.

C'est cette opposition idéologique qui fit que jamais les responsables soviétiques ne furent invités aux commémorations antérieures du Débarquement : nous vécûmes en pleine Guerre Froide jusqu'à la disparition de l'URSS et du Pacte de Varsovie, en 1991.

Or, de manière surprenante, les USA et les pays de l'Europe de l'Ouest n'adoptèrent pas une attitude plus chaleureuse vis‑à‑vis de la renaissante Russie pacifique : l'OTAN continua son expansion vers l'Est européen au grand dam de la Russie.

Cela dure depuis près de 25 ans et a conduit à des incompréhensions et des tensions comme celles que nous vivons aujourd'hui en Ukraine.

Pour toutes ces raisons, je demande solennellement au président des USA de vouloir bien considérer plus favorablement la Russie comme un allié potentiel.

De la même manière, je demande solennellement au président de Russie de vouloir bien considérer plus favorablement les USA et l'Europe de l'Ouest comme des alliés potentiels.

L’OTAN deviendrait, alors, l’Organisation du Traité de l’Atlantique et du Pacifique Nord (OTAPN), alliant en un ensemble pacifique l'Europe, la Russie et les USA, ensemble capable d'aider les Ukrainiens à résoudre leur crise interne et ensemble capable également de se défendre contre tous les autres dangers du monde.

François Hollande
6 juin 2014

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article