Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SincéritéS

Faudra-t-il élire l'hommasse le pen ?

1 Octobre 2016 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Politique France

Si le deuxième tour de l’élection présidentielle 2017 nous propose Hollande-l’hommasse le pen ou, pire, Sarkozy-l’hommasse le pen [ou Autre - l’hommasse le pen], et si les Français(es) refusent absolument Hollande ou, pire, Sarkozy [ou Autre], ils devront élire l’hommasse le pen. Cela les débarrassera de Hollande et de Sarkozy [ou Autre].

Pourquoi élire l’hommasse le pen ?

À cause du tour suivant : les élections législatives.En effet, l’hommasse le pen ne parviendra jamais à obtenir une majorité à l’Assemblée Nationale et ne saurait constituer un Gouvernement (sauf, bien sûr, si nombre de nos politicards ne résistent pas à la tentation de venir bouffer à la gamelle).

Dans ces conditions, après que des majorités parlementaires non frontistes se seront refusées à constituer un Gouvernement, l’hommasse le pen se verra contrainte de remettre son titre présidentiel en jeu.

Face à une nouvelle élection présidentielle, on peut espérer que les Français(es) auront été sensibles à cet électrochoc et qu’ils choisiront le moins pire de tous les candidats (puisque telle est, malheureusement, notre calamiteuse offre politique) et ramèneront l’influence de l’hommasse le pen à de justes proportions.

Souhaitons, enfin, que cet électrochoc aura également un effet thérapeutique sur nos politicards et qu’ils puissent nous proposer des programmes politiques sérieux et innovants, correspondant aux besoins des Français(es) ! ! !

​« Le problème c’est que tant que les citoyens continuent de croire qu’en allant voter ils font leur devoir nous continuerons collectivement de cautionner cette insupportable mascarade. Il faut pourtant que cela cesse. »

​​Le fait de voter n’est pas inutile. C’est le fait de voter pour des programmes ineptes qui est inutile. La faute en revient à des politicards incompétents totalement incapables d’élaborer des programmes réalistes, innovants, et cætera... La faute en revient également au peuple qui, à ce jour, ne parvient pas à constituer une large majorité solide et rationnelle sur la base de paradigmes politiques et​ socio-économiques réalistes, innovants, et cætera...

En démocratie, on élit toujours les politicards qu’on mérite !

Mais, quoi qu’on en pense, le suffrage universel est d’une puissance absolument irrésistible, qu’il soit éclairé... ou non (dans ce cas, cela devient une mascarade).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article