Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SincéritéS

Présidentielle 2017 : Et l’idéologie ?...

29 Mars 2017 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Politique France

Depuis la création de la Cinquième République, suivie de l'élection du Président au suffrage universel, il est postulé que celle-ci résulte de la rencontre d'un Homme et du Peuple.

Cependant, cet homme doit, impérativement, avoir un programme à court et à long terme, une "vision" pour ses compatriotes.

Durant la Guerre Froide entre le Capitalisme et le Communisme, le "Capitalisme" a tenu lieu "d'idéologie", dans les démocraties occidentales, face à l'idéologie communiste, marxiste.

Or, aujourd'hui, la plupart des candidats à l'élection présidentielle n'ont pas de réelle idéologie. Le mot est devenu péjoratif en raison des atrocités du Communisme et du Nazisme.

En 1981, sincère ou pas, Mitterrand voulait "rompre avec le Capitalisme" avec un programme socialo-marxiste. Chacun sait ce qui est advenu. Le socialisme français s'est transformé en système de Fiscalisation et de Redistribution. C'est là la seule idéologie de "la gauche", en France.

Or, le Capitalisme, au contraire du Communisme, n'est pas une idéologie. C'est un sytème économique de création de richesses qui recèle un vice fondamentale, à savoir son incapacité à répartir équitablement les richesses qu'il produit.

Il est défendu par les Libéraux qui ont une foi aveugle en la concurrence et le mécanisme de marché dont ils pensent que "la main invisible" suffit à corriger l'iniquité intrinsèque du Capitalisme.

Ces Libéraux (la "droite", en France), sous la pression des injustices les plus criantes, procèdent à des ajustements marginaux.

Au milieu de cela, Macron tente de s'affranchir de "la gauche" et de "la droite". Mais, comme il n'a pas de véritable idéologie, il ne dispose pas d'un réel programme innovant, progressiste et réaliste à proposer, seul, à ses compatriotes qui, après l'avoir éventuellement élu, pourraient lui donner une majorité parlementaire conforme à son idéologie de rupture avec le passé, si elle existait.

D'où les nombreux ralliements "de droite" et "de gauche" qui ne coûtent rien : les réformes continueront de se faire à la marge et non pas de manière structurelle...

Sur la base d'une Idéologie Capitaliste Humaniste, je propose de rendre le Capitalisme définitivement et universellement équitable en éradiquant son iniquité intrinsèque en procédant à un effort collectif d'Épargne investie dans l'économie réelle marchande afin d'en redistribuer les profits et les dividendes  :
1)
Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel par l’Épargne.
http://www.sincerites.org/article-le-dividende-universel-83909790.html​ ;
2)
Des peuples socio-économiquement incompétents ne peuvent élire qu’un personnel politique socio-économiquement incompétent.
http://www.sincerites.org/2017/02/des-peuples-socio-economiquement-incompetents-ne-peuvent-elire-qu-un-personnel-politique-socio-economiquement-incompetent.html
3)
En 20 ans, les Français(es) pourraient détenir 51 % du capital social des entreprises du CAC 40, banques incluses
http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/en-20-ans-les-francais-es-191020

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article