Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SincéritéS

Iran : pour en finir avec le régime des mollahs. (On aurait dû le faire beaucoup plus tôt)

8 Mai 2022 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Géopolitique

L'Iran est une tyrannie religieuse irrespectueuse des droits de l'homme pour sa population, qui honnit les démocraties occidentales et envisage de posséder l'arme atomique pour se "défendre" de leurs agressions.

Pour en finir avec ce régime, il conviendrait de lui adresser un ultimatum exigeant la capitulation sans condition du régime faute de quoi il aurait à subir une frappe nucléaire.

Comme on peut supposer que le régime rejetterait cet ultimatum, il conviendrait d'identifier une zone désertique du pays (50 % du territoire) et d'y larguer la bombe atomique la plus petite qui soit afin de limiter au maximum les pertes humaines.

Cela fait, il conviendrait de représenter au régime le même ultimatum en précisant que les frappes nucléaires à venir seront infiniment plus sérieuses (en demandant pardon par avance au peuple iranien pour ces atrocités commises pour le libérer du régime des mollahs).

Il est possible que le régime n'accepte de capituler sans condition qu'après un nombre significatif de frappes nucléaires.

Ensuite, le pays pourrait être placé sous administration de l'ONU pour pouvoir entreprendre une évolution à la japonaise d'après 1945.


 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
un article en attende de modération chez Agoravox<br /> <br /> https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=241338<br /> <br /> J’ai voté pour !<br /> <br /> « Pour l’interdiction à Jean-Pierre Llabrès de proposer de nouveaux articles »<br /> auteur : Eratosthène<br /> <br /> Probablement chaque semaine, et depuis plusieurs années, Jean-Pierre Llabrès propose inlassablement, malgré les dizaines de refus, même pas son même article, mais sa même liste de liens vers des articles déjà publiés ailleurs, comme si Agoravox n'avait que pour but que de servir de caisse de résonnance à un site quelconque (que je ne citerai pas pour lui faire davantage de publicités) fourmillant d'articles quelconques écrits par cet obscur anonyme.<br /> On appréciera le titre (Lettre ouverte aux AgoraVoxiens intelligents et intellectuellement honnêtes (si, si, il en existe !).) et le chapeau d'une abyssale condescendance :<br /> " Illustrant a contrario la phrase attribuée à Voltaire : "Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire" quitte à combattre vos idées après leur parution, des "pseudo" "soi-disant" "supposés" "modérateurs" ont systématiquement fait obstacle à la mise en ligne de mes articles (trente-neuf), dont un depuis juin 2017, en engageant des débats parfaitement déplacés avant parution et sans que la direction d'Agoravox daigne intervenir. En conséquence, les AgoraVoxiens intelligents et intellectuellement honnêtes pourront consulter ces trente-neuf articles, certes d'inégale qualité, grâce aux URL ci-dessous.<br /> N.B. : Fort de mon expérience précédente, je ne répondrai pas aux éventuels commentaires en modération, pour les reprendre ultérieurement, car c'est un exercice fastidieux et vain.<br /> Je remercie les AgoraVoxiens intelligents et intellectuellement honnêtes qui m'ont apporté leur appui en modération.<br /> Cordialement,<br />  <br /> Jean-Pierre Llabrés"<br />  <br /> Ainsi, si au début il s'agissait de faire publier ses écrits, ce n'est plus le cas ! Il ne s'agit pas de faire publier ni un article ni une liste de liens sans aucun intérêt (n'importe qui peut lire les susdits articles sur internet) sur Agoravox, non, c'est pour que la masse des Agoravoxiens, plongés dans l'abime de l'ignorance, manifestement incapables de chercher tous seuls comme des grands, puissent accéder aux écrits de notre nouveau phare de la pensée humaine, notre Jean-Pierre Llabrès ; la poignée de censeurs perfides, sans aucun doute vendu à Macron ou à l'extrême-droite, ne fera ainsi pas obstacle à ce que la masse laborieuse puisse, pleurant de joie, découvrir, tels les adeptes d'une secte quelconque pétrie d'émotion en lisant les nouvelles réflexions de leur gourou avec encore plus d'enthousiasme que les communistes se pâmant sur Le Petit livre rouge de Mao, les prédictions riches et puissantes de Jean-Pierre Llabrès.<br /> Mais arrêtons-nous quelques instants.<br /> Et si la masse des lecteurs n'avaient strictement rien à faire des écrits de jean-Pierre Llabrès ? Si les quelques auteurs faisant obstacle à la parution des écrits du quidam ne le faisaient pas forcément de manière idéologique (à titre personnel, je suis bien loin d'être un sympathisant macroniste et un valet du capital) mais simplement parce qu'ils pensaient initialement que les articles étaient mal écrits et ensuite parce qu'ils estiment que des listes de liens d'articles publiés ailleurs n'ont aucun intérêt ? On dirait un peu ces illustres inconnus qui veulent à tout prix publier un article dans wikipedia sur leur groupe de musique qui s'est produit une fois dans un garage abandonné devant 5 prsonnes et qui, devant leur échec, se mettent à hurler à la censure fascisante et essayent par tous les moyens possibles, persuadés que la masse immense des internautes n'attend que cet article pour se précipiter à leurs concerts, alors que personne n'a rien à faire de leurs efforts pathétiques pour se faire inviter là où ils ne sont pas les bienvenus.<br /> Dans le même temps, on voit, statistiquement parlant, que M. Llabrès, qui se plaint de l'obstacle de gens à la publication de ses articles, à côté de sa citation de Voltaire, n'hésite pas à refuser la publication de 867 articles, oui, 867 articles ; rapporté à ses 1737 articles modérés, cela fait 49,9% de refus... Puisqu'il cite Voltaire, je vais citer la Bible de mon côté : "ils chargent les autres de fardeaux qu'eux-mêmes ne touchent pas du doigt".<br /> Du coup, à chaque fois que je traîne dans l'espace modération, comme le chien de Pavlov, je ne peux m'empêcher de soupirer en voyant une fois de plus le titre prétentieux et ridicule de Jean-Pierre llabrès, comme si le fait, en cliquant sur autoriser l'article de M. Llabrès, de me voir promettre une remise d'un brevet d'honnêteté intellectuelle et d'intelligence par un parfait anonyme dont je me contrefiche, allait changer mon attitude ! Hé bien non, refus, une fois de plus.<br /> Alors me dira-t-on, vous avez refusé la cent-cinquantième tentative de M. Llabrès de publier sa crotte, pourquoi venir se plaindre ?<br /> 1) parce que j'estime que M. llabrès se moque du monde et contourne les règles. Un article refusé ne devrait pas faire l'objet d'une nouvelle, et à fortiori de 150, nouvelles tentatives de republication<br /> 2) Parce que cela fausse les statistiques de modération : j'ai 51 refus, je pense que la moitié environ des refus sont dus à un unique article<br /> 3) parce que les auteurs n'ont pas à supporter ces misérables tentatives de forcing ridicules qui ne révèlent que l'insondable orgueil de l'auteur.<br /> Voilà pourquoi il est urgent d'interdire à M. Llabrès le droit de reproposer ses articles.
Répondre
J
Merci pour votre appui.