Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SincéritéS

Anachronisme tibétain

23 Février 2010 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Politique

En notre république démocratique, d’aucuns demeurent imbus de leur arbre généalogique et s’enorgueillissent de leur ascendance nobiliaire d’ancien ou de nouveau régime. Ainsi, Monsieur « Untel de Tartempion » se trouvera valorisé si l’on s’adresse à lui en tant que « Monsieur de Tartempion » et trouvera impoli celui qui l’appellera « Monsieur Untel ». Anachronisme...

Plusieurs démocraties restent chapeautées par des dynasties monarchiques qui se perpétuent dans le cadre d’une référence implicite au « droit divin ». Anachronisme encore...

Pourtant, la palme de l’anachronisme revient au peuple tibétain qui croit dur comme fer que son chef spirituel et temporel, le Dalaï Lama, est la réincarnation du précédent Dalaï Lama qui, lui-même, était la réincarnation de son prédécesseur ; et cætera...

La métempsycose consiste en la réincarnation de l’âme après la mort dans un corps humain ou dans celui d’un animal ou dans un végétal.

Par un fort singulier et curieux mystère, le Dalaï Lama ne s’est jamais réincarné en animal ou en végétal. Cela est trop opportun pour être de bon aloi.

En dépit de cela, nos démocraties rationalistes oublient, ou ignorent, le caractère totalement anachronique et irrationnel de la nature de l’autorité spirituelle et temporelle du Dalaï Lama et le traitent comme s’il était le représentant élu d’une authentique démocratie.

Cette amnésie et cette ignorance sont profondément risibles.

Si le Tibet était indépendant, il est fort probable que l’essence théocratique de son régime serait, par principe, fortement critiquée par nos démocraties rationalistes.

N.B. :

De même que « la civilisation » n’a aucun droit à mettre en péril la perpétuation des « tribus primitives amérindiennes », malgré ce qui précède, la dictature chinoise n’a cependant aucun droit à oppresser le peuple tibétain.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

TZ 08/03/2010 16:03


La réincarnation des Lamas et Dalaï Lamas est un processus volontaire, contrôlé et non-subi. Il n'y aurait aucune possibilité d'action si cette réincarnation était autre qu'humaine.

D'autre part, je ne vois aucunement de critique du pouvoir théocratique bhoutanais par nos démocraties occidentales. Vos arguments tombent donc un peu court.


Jean-Pierre Llabrés 08/03/2010 16:32


La réincarnation des Lamas et Dalaï Lamas est un processus volontaire...

Y a-t-il des preuves de la réalité de la réincarnation, d'une part, et que c'est un processus volontaire, d'autre part ?