Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SincéritéS

Après Hiroshima, pourquoi Nagasaki ?

10 Avril 2006 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Histoire

Comparé au bombardement atomique de Hiroshima, celui de Nagasaki est quasiment oublié. Pourtant, il est aussi tragique. En effet, si les autorités japonnaises avaient compris la nature d’Hiroshima et si les USA n’avaient pas été obnubilés par l’expansion de l’URSS en Asie, Nagasaki aurait pu être évité.

 

La première bombe atomique lancée, le 6 août 1945, sur Hiroshima avait pour but réel d’accélérer la capitulation du Japon qui était inévitable.

 

Le motif officiel de la nécessité de cette accélération était d’épargner des vies américaines.

 

En réalité, ou conjointement, il s’agissait d’obtenir la capitulation japonnaise avant que l’URSS n’entre en guerre contre le Japon et, surtout, qu’elle ne prenne de nouvelles positions en Asie.

 

À Yalta, en février 1945, Staline avait promis de déclarer la guerre au Japon au plus tard trois mois après la capitulation nazie qui intervint le 8 mai 1945.

 

Avec le bombardement de Hiroshima, les USA pensaient obtenir la capitulation du Japon avant le 8 mai 1945. Mais, les autorités japonnaises, n’ayant pas compris la nature du bombardement de Hiroshima, tardèrent à capituler et permirent à l’URSS de leur déclarer la guerre le 8 mai 1945.

 

Soucieux de mettre un terme à l’expansion soviétique en Asie, les USA lancèrent une seconde bombe atomique sur Nagasaki le 9 août 1945 et finirent par obtenir la capitulation japonnaise ainsi que l’arrêt de l’expansion sociétique en Asie.

 

Post-Scriptum

 

Les bombardements de Hiroshima et de Nagasaki ont plus résulté de la rivalité USA-URSS, préfigurant la Guerre Froide, que du conflit USA-Japon.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article