Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SincéritéS

Géographie physique & politique d’une Europe des vraies régions naturelles

18 Décembre 2016 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Géostratégie

 

Je rêve que, par enchantement, les 600 millions d’Européens (chiffre arrondi) se retrouvent soudainement débarrassés de leurs « Histoires Nationalistes » ainsi que de toutes leurs structures étatiques.

Je rêve que, d’un coup de baguette magique, disparaissent toutes les frontières politiques entre les pays et que les Européens aient à tout réorganiser démocratiquement.

Je rêve qu’ils disposent toujours de nos connaissances actuelles et qu’ils procèdent à cette reconstruction de la manière la plus rationnelle qui soit.

Je rêve que leur première préoccupation serait d’occuper les territoires sur la base de la géographie physique de l’Europe, des frontières géographiques naturelles : mers, océans, lignes de crête des chaînes montagneuses et des reliefs, lignes de partage des eaux (lignes de crêtes). En résumé, les vraies "frontières" naturelles sont les lignes de partage des eaux entre les bassins versants des rivières et des fleuves.

Dans cette hypothèse, l’Europe entière se trouverait constituée d’une multitude de régions réellement naturelles, constituées des seuls bassins versants, des bassins fluviaux des fleuves et des rivières, car les berges gauche et droite des fleuves et des rivières sont géographiquement indissociables. Les bassins versants des fleuves constitueraient des "pays" et les bassins versants de leurs affluents, les rivières, constitueraient autant de subdivisions territoriales naturelles.

La très grossière esquisse ci-dessous donne un aperçu de ce que serait cette nouvelle Europe.

 

a2 Europe Frontieres Naturelles

 

Nombre de pays actuellement existants disparaîtraient (Hollande, Suisse, et cætera) ou seraient démembrés (France, Allemagne, et cætera).

Par ailleurs, tous les bassins versants n’étant pas d’importance égale, certains auraient à se fédérer pour constituer des ensembles viables (Bretagne, par exemple).

D’autre part, la mise en évidence des bassins versants ferait apparaître des curiosités. Par exemple, le bassin versant du Rhin associerait, de l’amont vers l’aval, une partie de la Suisse, de l’Allemagne, de la France et de la Hollande.

Bien évidemment, mon rêve ne se réalisera pas, notamment en raison des différences linguistiques. Mais, pour reprendre l’exemple du bassin versant du Rhin, il serait intéressant que partie des Suisses, Français, Allemands et Hollandais prennent conscience qu’ils constituent une sorte de « cousins » du fait de la géographie naturelle.

Au demeurant, pour lutter contre la rigidité des esprits à l’idée d’aller plus avant en matière d’intégration européenne, il serait probablement très utile de diffuser une carte géographique d’Europe qui combinerait, par superposition, la mise en évidence des bassins versants, seules réelles « Régions Naturelles », et celle des frontières politiques issues des « Histoires Nationalistes » et de trop innombrables guerres dont trop peu méritent que l’on soit fier de les avoir gagnées...

De ce qui précède, on conclut que la géographie délégitime les états-nations "historiques" et relativise leur(s) Histoire(s) !...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

compteur d'amour 08/12/2015 15:41

Super carte et article vraiment captivant.
Noémie

Jean-Pierre Llabrés 30/01/2016 10:18

Merci également pour votre indulgence vis-à-vis de la carte à main levée.

Jean-Pierre Llabrés 08/12/2015 16:56

Merci beaucoup !