Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SincéritéS

Le supposé blasphème historique de Jörg Haider.

14 Juillet 2000 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Politique

« La politique de l’emploi du IIIème Reich fut bonne jusqu’en 1938 ». A-t-on le droit d’affirmer cela ?

 

Lorsque Jörg Haider déclara que la politique de l’emploi du IIIème Reich fut bonne jusqu’en 1938, ce fut un tollé général car, le régime nazi ayant commis des horreurs indéniables, jamais perpétrées auparavant, il est inacceptable d’oser affirmer que quelque chose de bon ait pu être réalisé par un régime aussi odieux.

 

Avant de décréter qu’une telle affirmation est politiquement incorrecte, de s’en offusquer outrageusement et de ne faire argument que de la seule indignation, il convient de se demander si l’affirmation et l’indignation sont, tout d’abord, historiquement correctes.

 

En juillet 1932, l’Allemagne comptait plus de 5 millions de chômeurs tandis qu’elle n’en comptait plus que 200.000 en 1938.

 

S’il est difficile d’affirmer que la quasi disparition d’un chômage aussi massif était intrinsèquement mauvaise, il est tout à fait légitime de se demander si les moyens utilisés, pour obtenir un tel résultat, étaient licites ou illicites.

 

Le Tribunal de Nürnberg procéda, de facto, à cet examen puisque, parmi les accusés, figurait Hjalmar Schacht qui fut le Ministre de l’économie de Hitler, de 1933 à 1936, puis le Président de la Reichsbank jusqu’en 1939. Sa politique économique a certainement joué un rôle dans la résorption du chômage.

 

Or, il fut acquitté par le Tribunal de Nürnberg, peu susceptible d’être soupçonné de partialité et de laxisme. Il est donc possible de conclure que la politique menée pour résorber le chômage n’était ni illicite, ni criminelle.

 

Indépendamment de ce que peut penser et dire Jörg Haider dans bien d’autres domaines, il est extrêmement aventureux, et peu productif, de le combattre en s’offusquant de ses déclarations sans même vérifier leur fondement. À ce jeu-là, la vérité historique est bafouée ce qui affaiblit la position des adversaires de Jörg Haider.

 

Reconnaître que la politique de l’emploi du IIIème Reich fut bonne jusqu’en 1938 ne fait, en aucun cas, un néonazi de quiconque le dit.

 

Si, parce que le régime nazi fut une abomination, considérer que rien de bon ne peut en résulter et si, lui reconnaître quelque mérite que ce soit, fait un néonazi de celui qui le reconnaîtrait, alors, il convient de ne jamais parcourir les 2.953 km d’autoroute construits en Allemagne, entre 1933 et 1939.

 

De même, dans cette perspective, quiconque a acheté une Coccinelle Volkswagen, fabriquée après la guerre, court le risque de se voir accusé de révisionnisme car le projet naquit, en 1934, de la rencontre de Hitler et de Porsche... etc., etc.

 

Le révisionnisme est condamnable, quel que soit son utilisateur. De plus, c’est une arme à double tranchant !

 

Post-Scriptum

À trop vouloir noircir un régime qui a donné des preuves accablantes de son horreur, on prend le risque de décrédibiliser ses propres arguments face aux négationistes.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article