Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SincéritéS

Pour le travail dominical sans supplément de rémunération.

28 Septembre 2013 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Brèves

 

J’ignore si, à ce jour, les modalités relatives au travail dominical sont définitivement arrêtées. Quoi qu’il en soit, il semble qu’il soit politiquement et économiquement stupide de vouloir instaurer le travail dominical avec supplément de rémunération quand il serait si simple de l’instaurer sans supplément de rémunération.

Pour y parvenir, il suffit d’ôter au dimanche son statut de jour chômé et, simultanément, de donner 52 jours de congés supplémentaires à tous les salariés.

De cette manière, les tenants du dimanche chômé prendront ces 52 jours de congé durant les 52 dimanches annuels tandis que les autres salariés travailleront durant ces dimanches-là, sans supplément de rémunération.

Parmi les « travailleurs du dimanche », heureux, on devrait trouver les juifs et les musulmans pratiquants qui, eux, choisiraient de prendre ces 52 jours de congés supplémentaires, respectivement, les samedis et les vendredis.

Ceci dit, l’intérêt économique de travailler le dimanche est excessivement faible car le pouvoir d’achat n’est pas extensible brutalement au-delà de sa progression « normale » de conjoncture. Donc, le travail du dimanche ne provoquera que des transferts de pouvoir d’achat vers les magasins ouverts.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

geronimo87 28/09/2013 08:39

Bonjour à tous.
Même pour l’Éducation nationale?

Jean-Pierre Llabrés 28/09/2013 09:30



Pour ce qui concerne l'Éducation Nationale, il me semble que le repos des enfants prime sur leur confession.
Et l'Éducation Nationale n'est pas un commerce.