Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SincéritéS

Sarkozy et la régulation-moralisation du Capitalisme

16 Décembre 2010 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Refondation du Capitalisme & Dividende Universel

Ci-dessous :
Courriel du 13 novembre 2010, adressé au Président de la République via le site Internet de la présidence (« Écrire au Président de la République »)
et sa réponse du 15 décembre 2010.

Objet : Régulation-moralisation du Capitalisme.
Manifeste du Parti Capitaliste

Monsieur le Président,

Depuis près de deux ans, vous affirmez votre intention de réguler-moraliser le Capitalisme.

Or, à ce jour, vous n’avez pas formulé (ni, a fortiori, mis en œuvre) une seule idée concrète d’envergure sur ce sujet que ce soit en France ou au sein du G 20.

Le « Manifeste du Parti Communiste », rédigé par Karl Marx, soulignait la nécessité de l’appropriation des moyens de production par le « Prolétariat » ; par l’expropriation de la « Bourgeoisie ».

Cent soixante-deux ans plus tard, ce « programme » a gravé dans l’Histoire mondiale, de manière indélébile, les abominations humaines et économiques que commit le « socialisme réel » ayant sévi en Russie, en Chine « communistes » ainsi que dans leurs pays satellites.

À un problème pertinent tel que la centralisation des moyens de production par la Bourgeoisie, Karl Marx, comme beaucoup d’intellectuels, apporta une mauvaise réponse : « l’appropriation des moyens de production par le Prolétariat » par l’expropriation de la Bourgeoisie.

Une réflexion quelque peu plus approfondie aurait conduit Karl Marx à formuler son objectif premier en une « acquisition » des moyens de production par le Prolétariat sans faire aucune violence à la Bourgeoisie.

Aussi, tout comme s’achève le Manifeste du Parti Communiste par l’exhortation : « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! », le Manifeste du Parti Capitaliste peut la reprendre intégralement à son compte en y ajoutant : « [...] pour acquérir le pouvoir économique en devenant collectivement actionnaires des entreprises cotées en bourse ! ».

La mobilisation d’une épargne collective, associative, intégrerait une dimension authentiquement humaniste au sein du « capitalisme ordinaire » afin de le faire évoluer vers un Capitalisme intrinsèquement Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable et de permettre l’Acquisition Citoyenne et Collective du Pouvoir Économique.

Je demeure à votre disposition pour toute information complémentaire.
Bien cordialement,
Jean-Pierre Llabrés

 

* * * * * * * * * * * *

N.B.  :
Afin de solliciter au maximum la curiosité intellectuelle et les questions du Président de la République, le courriel du 13 novembre 2010 ne comportait pas l'hyperlien "Acquisition Citoyenne et Collective du Pouvoir Économique" conduisant à un texte externe.

* * * * * * * * * * * *



Présidence de la République
De : Présidence de la République <courrier.president@elysee.fr>
À : Jean-Pierre.Llabres@laposte.net
Date : 15 décembre 2010, 17:54:40

SCP/CdO/A002666

Cher Monsieur,

Le Président de la République a bien reçu vos messages et m’a confié le soin de vous répondre.

Soyez assuré de toute l’attention portée à votre démarche et à vos réflexions.

À cet égard, je tiens à souligner que la lutte contre la spéculation et la volatilité du prix des matières premières est l’une des priorités de la Présidence française du G20.

Par ailleurs, les parlementaires européens ont adopté un ensemble de textes législatifs qui renforceront au 1er janvier prochain la régulation financière dans l’Union avec, notamment, la création de trois autorités de supervision des marchés, de la banque et de l’assurance, ainsi que d’un conseil européen du risque systémique.

En outre, je dois vous indiquer que la récente loi de régulation bancaire et financière a pour objectif d’améliorer la stabilité financière, en confiant à l’autorité des marchés financiers le contrôle des agences de notation désormais prévu par la réglementation européenne et en renforçant son pouvoir de sanction.

Enfin, le projet de budget de la France pour 2011, prévoit de renforcer la régulation des marchés financiers en soumettant les activités risquées des grandes banques à une taxe systémique.

Bien cordialement.

Le Chef de Cabinet
Guillaume LAMBERT

* * * * * * * * * * * * *



Courriel via le site Internet de la présidence (« Écrire au Président de la République »)
16 décembre 2010.

Objet : Régulation-moralisation du Capitalisme.
Manifeste du Parti Capitaliste
Acquisition Citoyenne et Collective du Pouvoir Économique
Capitalisme intrinsèquement Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable

Monsieur le Président,

Je vous remercie de votre réponse, via votre collaborateur Lambert, à mon courriel initial dans lequel j’évoquais l’hypothèse d’idées concrètes d’envergure pour réguler et moraliser le Capitalisme. Par exemple : Acquisition Citoyenne et Collective du Pouvoir Économique ainsi que transformation du "capitalisme ordinaire" en un Capitalisme intrinsèquement Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.

Cette évocation, sans autre développement dans mon courriel, avait pour but de piquer votre curiosité et de susciter vos interrogations.

Je constate que vous avez écarté le dossier sans même l’entrouvrir par de légitimes questions sur mes propositions, éventuellement contestables mais qui, à ce jour, demeureront incontestées faute de mise en cause pertinente.

Au contraire, je constate également que, comme trop souvent, vous vous êtes livré à un exercice d’autosatisfaction technocratique sur des mesures mineures, limitées au domaine financier quand il faudrait mettre en œuvre des mesures concrètes d’envergure concernant toutes les entreprises, banques incluses, pour réformer la structure capitalistique de l’économie.

Avec regret, je constate donc qu’il n’y a plus rien à espérer de vous concernant l’amélioration de la situation socio-économique des Français dans l’avenir.

En dépit de ce qui précède, je demeure à votre disposition pour répondre à vos éventuelles et improbables questions.

Bien cordialement,
Jean-Pierre Llabrés

 

Cette correspondance peut se résumer comme suit :

 

Courriel au Président

Réponse du Président

Commentaires J-P LL

Objet : Régulation-moralisation du Capitalisme.
Manifeste du Parti Capitaliste

Monsieur le Président,

Depuis près de deux ans, vous affirmez votre intention de réguler-moraliser le Capitalisme.

Or, à ce jour, vous n’avez pas formulé (ni, a fortiori, mis en œuvre) une seule idée concrète d’envergure sur ce sujet que ce soit en France ou au sein du G 20.

[ ... ]

Présidence de la République
De : Présidence de la République <courrier.president@elysee.fr>
À : Jean-Pierre.Llabres@laposte.net
Date : 15 décembre 2010, 17:54:40

SCP/CdO/A002666

Cher Monsieur,

Le Président de la République a bien reçu vos messages et m’a confié le soin de vous répondre.

Soyez assuré de toute l’attention portée à votre démarche et à vos réflexions.

À cet égard, je tiens à souligner que la lutte contre la spéculation et la volatilité du prix des matières premières est l’une des priorités de la Présidence française du G20.

Par ailleurs, les parlementaires européens ont adopté un ensemble de textes législatifs qui renforceront au 1er janvier prochain la régulation financière dans l’Union avec, notamment, la création de trois autorités de supervision des marchés, de la banque et de l’assurance, ainsi que d’un conseil européen du risque systémique.

En outre, je dois vous indiquer que la récente loi de régulation bancaire et financière a pour objectif d’améliorer la stabilité financière, en confiant à l’autorité des marchés financiers le contrôle des agences de notation désormais prévu par la réglementation européenne et en renforçant son pouvoir de sanction.

Enfin, le projet de budget de la France pour 2011, prévoit de renforcer la régulation des marchés financiers en soumettant les activités risquées des grandes banques à une taxe systémique.

[ ... ]

Documentation sérieuse

Exemples mineurs

Auto-justification

Autosatisfaction

 



Courriel au Président

Réponse du Président

Commentaires J-P LL

[ ... ]

Le « Manifeste du Parti Communiste », rédigé par Karl Marx, soulignait la nécessité de l’appropriation des moyens de production par le « Prolétariat » ; par l’expropriation de la « Bourgeoisie ».

Cent soixante-deux ans plus tard, ce « programme » a gravé dans l’Histoire mondiale, de manière indélébile, les abominations humaines et économiques que commit le « socialisme réel » ayant sévi en Russie, en Chine « communistes » ainsi que dans leurs pays satellites.

À un problème pertinent tel que la centralisation des moyens de production par la Bourgeoisie, Karl Marx, comme beaucoup d’intellectuels, apporta une mauvaise réponse : « l’appropriation des moyens de production par le Prolétariat » par l’expropriation de la Bourgeoisie.

Une réflexion quelque peu plus approfondie aurait conduit Karl Marx à formuler son objectif premier en une « acquisition » des moyens de production par le Prolétariat sans faire aucune violence à la Bourgeoisie.

Aussi, tout comme s’achève le Manifeste du Parti Communiste par l’exhortation : « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! », le Manifeste du Parti Capitaliste peut la reprendre intégralement à son compte en y ajoutant : « [...] pour acquérir le pouvoir économique en devenant collectivement actionnaires des entreprises cotées en bourse ! ».

La mobilisation d’une épargne collective, associative, intégrerait une dimension authentiquement humaniste au sein du « capitalisme ordinaire » afin de le faire évoluer vers un Capitalisme intrinsèquement Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable et de permettre l’Acquisition Citoyenne et Collective du Pouvoir Économique.

Je demeure à votre disposition pour toute information complémentaire.

Bien cordialement,
Jean-Pierre Llabrés

[ ... ]

N

É

A

N

T

Bien cordialement.

Le Chef de Cabinet
Guillaume LAMBERT

Aucune curiosité intellectuelle

Aucune question sur ce que peut être :
l’Acquisition Citoyenne et Collective du Pouvoir Économique
ou
la transformation du « capitalisme ordinaire » en un Capitalisme intrinsèquement Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable


Aucune hauteur de vue

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

de VIAURAR 20/12/2010 16:40


bravo bonne initiative
sans doute eu t il été efficace de laisser le lien dès le départ sauf à penser que le mail avait pour objet de le prendre au piège, ce que je ne crois pas d'ailleurs.
Votre réponse finale me semble un peu discourtoise quelqu'en soit le caractère fondé d'ailleurs.


Jean-Pierre Llabrés 20/12/2010 19:39



Mon courriel initial n'avait pas pour but de piéger le Président mais de susciter sa curiosité intellectuelle et ses questions.


Or, "l'Acquisition Citoyenne et Collective du Pouvoir Économique" et la perspective d'une transformation du capitalisme ordinaire en un "Capitalisme intrinsèquement Écologique, Anthropocentrique,
Philanthropique et Équitable" semblent être des concepts que le Président maîtrise déjà parfaitement ou qui l'indiffèrent au plus point.


Sa réponse, très technocratique, donne à penser qu'il a voulu me répondre sérieusement mais en absence de tout recul, de toute hauteur de vue et de curiosité intellectuelle.


Si la réponse du Président avait été plus conforme à ce que l'on peut espérer d'un éminent responsable, je me serais fait un devoir de lui adresser le texte concerné par l'hyperlien dans le cadre
d'un dialogue constructif.


Enfin, ma réponse n'a pas été disourtoise. Je me suis contenté de tirer, avec lucidité, les leçons de son propre texte.