Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SincéritéS

La limite absolue de l'égalité des couples hétérosexuel et homosexuel (femelle ou mâle).

22 Janvier 2018 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Sexualité

Il existe d'excellentes raisons de souhaiter l'égalité de droits entre les couples hétérosexuel et homosexuels (femelle ou mâle).

Cependant, cette égalité rencontre sa limite naturelle dans le fait que le couple hétérosexuel est naturellement fécond tandis que le couple homosexuel est naturellement stérile.

Face à un problème de fertilité, femelle ou mâle, le couple hétérosexuel doit avoir légitimement accès à la Procréation Médicalement Assistée (PMA) qui n'altère pas la filiation de l'enfant.

Sans problème de fertilité individuelle, le couple homosexuel n'a pas de légitimité à recourir à la PMA car tous peuvent enfanter en dehors de leur couple ce qui permet également de respecter la filiation de l'enfant à la simple condition d'inventer un statut "ad hoc" pour la "deuxième maman" ou le "deuxième papa".

Toutefois, à voir les réticences de nombre d'homosexuels à s'accoupler hors de leur couple, on ne peut que se demander si leur attachement "à leur droit" à la PMA ne résulte pas d'une pudeur excessive à l'idée que leur vagin puisse être pénétré par une verge ou réciproquement. Une telle pudeur est absolument hors de propos.

Considérant ces principes simples et naturels, la Grossesse Pour Autrui (GPA) perd toute pertinence.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Serge 08/08/2019 00:02

- Vous dites que les membres d'un couple homo peuvent procréer en dehors du couple, mais c'est également le cas des couples hétéros dont d'un des membres a des problèmes de fertilité. Vous acceptez la PMA pour le second cas, votre argument est donc incohérent.
- Vous n'expliquez pas pour quelle raison vous tenez à ce que les homos aient une relation hétérosexuelle pour procréer alors que la PMA leur permet d'éviter cela.
- Vous n'expliquez pas pour quelle raison vous voulez que les enfants soient élevés par leurs parents biologiques plutôt que leurs parents d'intentions.
- Vous dites qu'un couple homo est "naturellement" fécond. En quoi le fait que ce soit "naturel" est-il un argument ? Ce n'est pas une "limite absolue" comme vous le dites puisque la PMA et la GPA permettent justement de palier à ce qui n'existe pas dans la nature. Comme vous le faite vous même lorsque vous utilisez votre ordinateur, puisqu'un ordinateur ne pousse pas dans les arbres.
- Attention également aux erreurs de concepts, PMA et GPA sont 2 choses différentes, et le G signifie "gestation" et non "grossesse".

Jean-Pierre Llabrés 08/08/2019 09:10

"- Vous dites que les membres d'un couple homo peuvent procréer en dehors du couple, mais c'est également le cas des couples hétéros dont d'un des membres a des problèmes de fertilité. Vous acceptez la PMA pour le second cas, votre argument est donc incohérent."
Un couple hétérosexuel est "potentiellement" fécond ; un couple homosexuel est irrémédiablement stérile.

"vous voulez que les enfants soient élevés par leurs parents biologiques"
Je n'ai jamais écrit cela ! ! !

Le reste de vos arguments est du même tonneau. D'où : sans commentaire ! ! !

Jean-Pierre Llabrés 08/08/2019 09:08

"- Vous dites que les membres d'un couple homo peuvent procréer en dehors du couple, mais c'est également le cas des couples hétéros dont d'un des membres a des problèmes de fertilité. Vous acceptez la PMA pour le second cas, votre argument est donc incohérent."
Un couple hétérosexuel est "potentiellement" fécond ; un couple homosexuel est irrémédiablement stérile.

"vous voulez que les enfants soient élevés par leurs parents biologiques"
Je n'ai jamais écrit cela ! ! !

Le reste de vos arguments est du même tonneau, d'où ma première réponse...

Jean-Pierre Llabrés 08/08/2019 07:44

Sans commentaire !