Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SincéritéS

De la nécessité d’un consensus socio-économique pour que la France puisse se réformer dans l’équité

5 Septembre 2016 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Refondation du Capitalisme & Dividende Universel

Au terme de 40 ans de chômage massif 1, il n’est plus temps de se concentrer sur la lutte contre le chômage mais de prendre en compte la réalité du déficit structurel d’emplois tout en imaginant le mieux pour sortir d’affaire les chômeurs, sans fermer la porte à un éventuel hypothétique retour au plein-emploi si tant est qu'il soit encore envisageable.

Aujourd'hui, l'offre socio-économique se réduit à trois propositions : 1) protectionnisme rigoureux, 2) libéralisme avec capitalisme plus ou moins bien assumé, 3) anticapitalisme irréductible.

Il conviendrait de faire consensus sur le fait que, contrairement à ce que croient trop de gens, le capitalisme n’est pas paupérisateur : il produit globalement des richesses mais il ne parvient pas à les répartir équitablement. Le but du socialisme est de parvenir à répartir ces richesses équitablement. De plus, la concurrence est la meilleure des choses à condition qu’elle soit loyale, non faussée.

Les libéraux ( de Droite ?) croient que le marché est naturel et qu’une "grande main invisible" régule naturellement les dysfonctionnements du marché, de l’offre et de la demande.

Au contraire, les ordolibéraux (de Gauche ?) ne croient pas que le marché soit naturel et ils pensent qu’il est impératif que l’État mette en œuvre des lois propres à restaurer et maintenir une concurrence libre et non faussée.

En toute immodestie, concernant les ordolibéraux, j’apporterai une nuance. Au lieu de dire : « Le marché n’est pas naturel », je proposerais : « Le marché est naturel mais il n’est pas naturellement équitable ». D’où la nécessité de réguler transitoirement le marché par l’État.

Le Projet Socio-Économique ci-dessous bénéficie de l’accord intellectuel et du soutien moral de Jacques SAPIR, Économiste.

Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

INTRODUCTION :

Depuis la fin des Trente Glorieuses, vers 1975, soit depuis 39 ans, nous avons dû nous accommoder du chômage massif. Il serait peut-être enfin temps de remettre en question notre paradigme sur le « Plein-Emploi » qui est devenu une sorte d’Arlésienne... Sans doute faut-il adopter un nouveau paradigme en la matière qui éradiquerait définitivement le concept même de chômage.

¿ Et si la majorité des Français(es) adoptait un paradigme SOCIO-ÉCONOMIQUE réellement innovant et véritablement progressiste ?

Cependant, au Revenu de Base financé par la Fiscalité, sans Refondation du Capitalisme on peut préférer le Dividende Universel financé par l’Épargne, avec Refondation du Capitalisme

​​Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

Lire le lien, SVP :

Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel ​financées ​par l’Épargne. http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/47/56/Refondation_du_Capitalisme_et_Dividende_Uni versel_Sincerite.pdf

Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

RÉSUMÉ :

Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

Ce projet de « Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

Objectif Principal : Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique Par un effort préalable d’épargne soutenu, les « démunis » (par opposition aux « nantis ») acquerront collectivement des actions du capital des entreprises du secteur marchand, banques incluses. Cette participation au capital pourra être minoritaire (minorité de blocage) ou majoritaire.

Objectifs Spécifiques : I) Transformer le « capitalisme ordinaire » en un véritable Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable. Les représentants des « démunis », démocratiquement élus, géreront ce patrimoine financier de manière à infléchir Recherche, Développement, Production & Commercialisation des entreprises contrôlées : Refondation du Capitalisme. II) Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ». II.1) À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel. II.2) a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel. b) Ceux qui souhaiteraient gagner plus que le seul Dividende Universel pourraient travailler dans l’économie marchande et, éventuellement, y gagner des rémunérations faramineuses sans plus jamais être accusés d’exploiter qui que ce soit. II.3) Si plus personne ne souhaitait travailler dans l’économie marchande, celle-ci s’effondrerait totalement et, avec elle, le patrimoine accumulé des « démunis » deviendrait stérile et interdirait le bénéfice du Dividende Universel (Auto-régulation automatique : Activité économique / Dividende Universel).

​On n’ose imaginer que l’Humanité serait si stupide pour se lancer dans cette dernière voie suicidaire ! ! !​

1 Le contexte socio-économique, avec chômage massif depuis 40 ans, a créé un terreau fertile pour la délinquance, l’intégrisme religieux, et cætera...

Durant les Trente Glorieuses, tout le monde était plutôt heureux et paisible dans les quartiers HLM (appelés aujourd’hui quartiers difficiles) parce que « l’ascenseur social » fonctionnait et chacun pouvait espérer des lendemains meilleurs.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

L’addendum ci-dessous apporte la preuve, a contrario, de la pertinence du projet ci-dessus.

Addendum : À partir de 1989, la Russie aurait pu mettre en œuvre le projet ci-dessus en s’évitant la phase d’épargne incluse dans cette proposition puisque tout le « capital social » des entreprises était depuis longtemps la possession de l’État et, donc, du peuple russe.

Lire le lien, SVP : Pauvre peuple russe : Spolié en 1917 et en 1991 ! http://www.sincerites.org/2014/08/pauvre-peuple-russe-spolie-en-1917-et-en-1991.html

= = = = = = = = ​Post-scriptum :​ ​Fondation Capitaliste Virtuelle : Bilan 2001 - 2014 ​http://www.sincerites.org/2015/02/fondation-capitaliste-virtuelle-bilan-2001-2014.html

= = = = = = = = La chance de Cuba : son Économie d’État ! http://www.sincerites.org/2015/05/la-chance-de-cuba-son-economie-d-etat.html

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article