Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SincéritéS

Strauss-Kahn : un Delors 2011 ?

12 Janvier 2011 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Politique France

Tant qu’il reste en poste au FMI, il semble que Strauss-Kahn puisse continuer d’être porté par les sondages et, au final, se retrouver dans la situation de Delors en 1994.

Cette perspective conduit à se poser deux questions :
1)
Si Strauss-Kahn décide de se porter candidat à l’élection présidentielle, prendra-t-il le risque de faire l’impasse sur les primaires socialistes et de se présenter en candidat réellement indépendant, trans-courants et partis politiques, désireux de constituer une majorité présidentielle ralliée à son projet politique ?
2)
À supposer qu’il décide dans ce sens, est-il également capable de bâtir le solide projet politique innovant, ambitieux, rationnel et réaliste que les Français attendent depuis si longtemps pour résoudre leurs problèmes socio-économiques et, au-delà d’un unique quinquennat, ceux des générations futures ?

Quant à la question de sa candidature, qu’il décide ou non de se présenter, il est à souhaiter que Strauss-Kahn ne réponde pas d’une manière aussi lamentablement décevante que Delors en 1994...

Quant à son projet politique, il faut espérer que le silence de Strauss-Kahn cache une pléthore d’idées novatrices.

En effet, si l’on considère l’ensemble de l’éventail politique actuel, les « idées » politiques qui y figurent sont tout juste bonnes à concocter un médiocre programme de gouvernement pour un premier ministre sans envergure.

En aucun cas, ces « idées » politiques, droite et gauche confondues, qui relèvent des lieux communs, ne sauront constituer le Projet Politique d’un Président de la République désireux de résoudre les problèmes socio-économiques, et autres, de ses contemporains et, au-delà d’un mandat éventuellement unique, des générations futures.

S’il décide de se présenter et s’il est élu, Strauss-Kahn devra donc s’avérer politiquement hautement innovant !

Post-scriptum du 15 mai 2011 :
Qu'il s'avère coupable ou non, si l'affaire de présomption d'agression sexuelle dans laquelle est embarqué Strauss-Kahn laisse des traces politiques, on risque de ne jamais savoir s'il disposait d'un programme présidentiel rationnel, ambitieux, visionnaire, réaliste, et cætera...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article