Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SincéritéS

Manifeste du Parti Capitaliste

2 Novembre 2010 , Rédigé par Jean-Pierre Llabrés Publié dans #Refondation du Capitalisme & Dividende Universel

Le « Manifeste du Parti Communiste », rédigé par Karl Marx et publié en 1848, abstraction faite de toutes les scories qu’il contient, souligne :
1. L’irréductible antagonisme entre Bourgeoisie et Prolétariat ; le second étant exploité par la première.
2. La centralisation des moyens de production par la Bourgeoisie ; aux dépens du Prolétariat.
3. La nécessité de l’appropriation des moyens de production par le Prolétariat ; par l’expropriation de la Bourgeoisie.

Cent soixante-deux ans plus tard, ce « programme » a gravé dans l’Histoire mondiale, de manière indélébile , les abominations humaines et économiques que commit le « socialisme réel » ayant sévi en Russie, en Chine « communistes » ainsi que dans leurs pays satellites.

Ailleurs dans le monde, le Capitalisme a continué de régner pour le meilleur profit de la Bourgeoisie tandis que s’améliorait, nolens volens, le niveau de vie du Prolétariat.

Ainsi, si tout cela n’était aussi tragique, on serait tenté de conclure avec désinvolture  : « Tout cela pour çà ! »...

Pourtant, le déséquilibre entre la richesse de la Bourgeoisie et la « pauvreté relative » du Prolétariat demeure un problème pérenne même s’il ne présente pas l’acuité qu’il pouvait avoir quand Karl Marx rédigea son texte.

À un problème pertinent tel que la centralisation des moyens de production par la Bourgeoisie, Karl Marx, comme beaucoup d’intellectuels, apporta une mauvaise réponse : « l’appropriation des moyens de production par le Prolétariat » par l’expropriation de la Bourgeoisie.

Une réflexion quelque peu plus approfondie aurait conduit Karl Marx à formuler son objectif premier en une « acquisition » des moyens de production par le Prolétariat sans faire aucune violence à la Bourgeoisie.

Aussi, tout comme s’achève le Manifeste du Parti Communiste par l’exhortation : « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! », le Manifeste du Parti Capitaliste peut la reprendre intégralement à son compte en y ajoutant : « [...] pour acquérir le pouvoir économique en devenant collectivement actionnaires des entreprises cotées en bourse ! ».

Par la mobilisation de votre épargne collective, vous intégrerez une dimension authentiquement humaniste au sein du « capitalisme ordinaire » afin de le faire évoluer vers un Capitalisme intrinsèquement Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.

Cet objectif pourra être atteint par l’instauration d’une Allocation Universelle transitoire suivie de la génération d’un Dividende Universel permanent et évolutif, « fonds de pension national et privé », sorte de coopérative-capitaliste, solidairement et collectivement géré par une structure spécifique, indépendante de l’État et représentative des citoyens-électeurs-contribuables qui permettra l’Acquisition Citoyenne et Collective du Pouvoir Économique .

Un nanti capitaliste monomaniaque & sans complexe : cf. Mémoires présidentiels : 2012 - 2022.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article